Impressions de Géorgie – partie II

Les marchroutkas sillonnent le pays a toute allure. Moyennant quelques laris, elles transportent ecoliers, travailleurs, personnes agees, voyageurs, et marchandises. Ce sont souvent des camionnettes importees d Allemagne, pour une deuxieme vie sur les routes georgiennes. Remarquez ce qui est ecrit au doigt sur la poussiere de la vitre arriere : un tableau magique pour s entendre sur le prix de la course !

Les marchroutkas sillonnent le pays à toute allure. Moyennant quelques laris, elles transportent écoliers, travailleurs, personnes âgées, voyageurs, et marchandises. Ce sont souvent des camionnettes importées d’Allemagne, pour une deuxième vie sur les routes géorgiennes. Remarquez ce qui est écrit au doigt sur la poussière de la vitre arrière : un tableau magique pour s’entendre sur le prix de la course !

Paybox. C est le nom de ces kiosques electroniques disposes devant de nombreux commerces en Georgie et particulierement dans la capitale. Une simple carte magnetique permet de payer l electricite, crediter une ligne de telephone mobile, ou recharger une carte des transports publics.

Paybox. C’est le nom de ces kiosques électroniques disposés devant de nombreux commerces en Géorgie et particulièrement dans la capitale. Une simple carte magnétique permet de payer l’électricité, créditer une ligne de téléphone mobile, ou recharger une carte des transports publics.

De couleur bleue, jaune, rouge ou vert, les tuyaux de canalisations longent les quartiers residentiels. Ils approvisionnent les habitations en gaz, en contournant regulierement les obstacles.

De couleur bleue, jaune, rouge ou verte, les tuyaux de canalisations longent les quartiers résidentiels. Ils approvisionnent les habitations en gaz, en contournant regulièrement les obstacles.

Moutons en Kazbegi

Les troupeaux sont omnipresents en Kakhetie et en Kazbegi. Les bergers et leurs chiens encadrent moutons, vaches ou chevaux dans de superbes a travers routes et a flanc de montagne.

Les troupeaux sont omniprésents en Kakhétie et en Kazbégie. Les bergers et leurs chiens encadrent moutons, vaches ou chevaux à travers routes et à flanc de montagne.

Le monastere orthodoxe d Alaverdi est situe dans la region viticole de Kakhetie, a l est de la Georgie. Il abrite la cathedrale la plus orientale du pays, batie au XIe siecle, comme le dernier bastion chretien avant le monde musulman. Les georgiens ont conserve le nom donne a ce lieu de priere lorsqu il a ete transforme en etable lors de la domination ottomane : Alaverdi, ou Allah Verdi, signifiant "donne par Dieu"en arabe.

Au pied des monts du Daguestan, le monastère orthodoxe d’Alaverdi est situé dans la région viticole de Kakhétie, à l’Est de la Géorgie. Il abrite l’une des plus imposantes et la plus orientale des cathédrales du pays, bâtie au XIe siècle, comme le dernier bastion chrétien avant le monde musulman. Les Géorgiens ont conservé le nom donné à ce lieu de prière lorsqu’il a été transformé en étable lors de la domination ottomane : Alaverdi, ou Allah Verdi, signifiant « donné par Dieu »en arabe.Batoumi est une cite balneaire situee sur la Mer Noire. Elle est la capitale de l Adjarie, qui est avec l Ossetie du Sud et l Abkhazie, l une des trois provinces autonomes de Georgie. A coup de millions de dollars et avec le soutien affiche du milliardaire americain Donald Trump, le president Saakachvili a decide d en faire une importante destination touristique. Les facades de la vieille ville sont joliment reliftees, mais pas les cours des immeubles. A quelques pas des gratte ciel recemment sortis de terre, la ville, tres frequentee par une clientele russe, presente un tout autre visage.

Batoumi, l'autre visage

Batoumi est une cité balnéaire située sur la Mer Noire. Elle est la capitale de l’Adjarie, qui est, avec l’Ossétie du Sud et l’Abkhazie, l’une des trois provinces autonomes de Géorgie. A coup de millions de dollars et avec le soutien affiché du milliardaire américain Donald Trump, le président Saakachvili a décidé d’en faire une importante destination touristique. Les façades de la vieille ville sont joliment reliftées, mais pas les cours des immeubles. A quelques pas des gratte-ciels récemment sortis de terre, la ville, abondamment fréquentée par une clientèle russe, présente un tout autre visage.

Depuis la chute du communisme, les georgiens se sont tournes massivement vers l eglise. Les lieux de cultes anciens et en construction sont nombreux. Nous apercevons de nombreux jeunes durant les messes. Les croyants font le signe de la croix en passant devant un edifice religieux ou un enterrement. "La liberte de culte a ete tellement brimee sous l ere sovietique... Pour moi c est une mode, cela ne durera pas" nous confie une jeune femme.

Depuis la chute du communisme, les Géorgiens, en grande majorité orthodoxes, se sont tournés massivement vers l’église. Les lieux de cultes anciens et en construction sont nombreux. Nous apercevons de nombreux jeunes durant les messes. Les croyants font fréquemment le signe de croix en passant devant un édifice religieux ou un enterrement. « La liberté de culte a été tellement brimée sous l’ère soviétique… Mais pour moi cela ne durera pas » nous confie une jeune femme. La photo a été prise lors du festival du vin, sur les hauteurs de Tbilissi.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s